top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteuradmin

Enjeux et Stratégies des Entreprises à l'Ère Technologique


La guerre des talents en informatique et la compétition pour attirer et retenir les professionnels du secteur sont des enjeux cruciaux. La technologie, venant juste après la science, se révèle souvent comme la solution principale à de multiples défis de notre quotidien. Ce contexte crée une forte demande pour des compétences spécialisées en informatique, exacerbant la lutte des entreprises pour s'assurer les services des meilleurs talents dans un marché de plus en plus compétitif.


Le groupe LJS, représenté par Djawed Sangdel au sein de la commission de l'enseignement supérieur, a soumis une motion au Grand Conseil de Genève visant à établir une Haute École Numérique. Cette initiative reflète l'engagement du groupe à promouvoir l'éducation numérique et à répondre aux besoins croissants de l'économie numérique à Genève.


La création d'une Haute école numérique à Genève, destinée à devenir un pôle d'excellence dans les technologies de pointe. Cette initiative ambitieuse vise à combler le fossé croissant entre les besoins du marché du travail et la disponibilité de compétences spécialisées en Intelligence Artificielle, Machine Learning, Cybersécurité Avancée, et bien d'autres domaines clés.


Face à une prévision alarmante de pénurie de près de 40 000 informaticiens d'ici 2030 en Suisse, exacerbée par les départs à la retraite, la migration, et une transformation numérique rapide, le besoin de renforcer la formation dans les secteurs clés tels que la cybersécurité et l'intelligence artificielle est plus pressant que jamais. Cette pénurie, si elle n'est pas adressée, pourrait entraîner une perte économique significative estimée à 31 milliards de dollars pour le pays, selon une étude complémentaire mandatée par Digitalswitzerland, soulignant l'urgence d'agir pour sécuriser l'avenir économique de Genève et de la Suisse.


L'objectif est clair, de positionner cette institution comme un leader dans divers champs technologiques essentiels, tels que le Développement Logiciel, la Data Science, le Développement Blockchain, et l'Infrastructure IT, entre autres. Cette approche multidisciplinaire est conçue pour répondre de manière proactive à la demande croissante de professionnels hautement qualifiés dans ces secteurs vitaux.


Cette proposition s'inscrit harmonieusement dans le paysage éducatif genevois, venant compléter l'offre des six hautes écoles spécialisées déjà établies. Elle souligne la nécessité d'une institution pleinement dédiée aux technologies, reconnaissant l'importance cruciale de la formation technologique en tant que discipline majeure et autonome.


Djawed Sangdel insiste sur le fait que la technologie ne doit pas être perçue comme une simple annexe d'autres domaines d'études mais mérite son propre espace académique indépendant. Cela permettra non seulement de valoriser les disciplines technologiques mais aussi d'attirer les talents et les esprits les plus brillants, désireux de contribuer à l'innovation et au progrès.


Conscient des défis financiers que représente un tel investissement, il met en avant le coût bien plus élevé de l'inaction. Sans une réponse adéquate à la pénurie de compétences numériques, Genève risque de perdre sa compétitivité économique et son attractivité en tant que centre d'excellence technologique.


L'investissement dans une Haute école numérique est perçu comme une étape cruciale non seulement pour sécuriser l'avenir numérique de Genève mais aussi pour anticiper les besoins futurs du marché du travail. En formant les leaders de demain dans les domaines technologiques de pointe, Genève peut assurer sa place à l'avant-garde de l'innovation mondiale.


Ce projet représente une opportunité unique pour Genève de renforcer son statut de pôle d'excellence technologique, en attirant étudiants, chercheurs, et entreprises du secteur numérique.


Pr. Dr Djawed SANGDEL

Directeur Général, SWISS UMEF

Professeur de Leadership et d'Entrepreneuriat

Député au Grand Conseil - Genève, Suisse

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page